Ecotourisme Ouzbéquistan

 

Les merveilles insoupçonnées de l’Ouzbékistan

Parmi tous les pays de l’Asie centrale, l’Ouzbékistan est une des destinations les plus prisées. Sa culture doit sa diversité au mélange entre le communisme et l’islam. Les plus prestigieux des monuments musulmans y sont répertoriés. Les mosquées, madrasa et mausolées époustouflants de Samarkand, de Khiva et de Boukhara attirent les feux des projecteurs. Il n’en demeure pas moins que l’Ouzbékistan possède des sites pour tous les goûts. De la mer d’Aral aux forteresses du Karakalpakstan, en passant par Tachkent, jusqu’aux monts Nourataou, le circuit Ouzbékistan ne cesse de surprendre les globe-trotters. Ce pays renferme des trésors cachés tels que d’antiques citadelles, des sites archéologiques et de prodigieux édifices. Malgré un régime autoritaire, la population ouzbèke n’a rien perdu de son hospitalité. Au contraire, c’est un peuple sympathique débordant de gentillesse, ce qui ajoute encore plus de charme au voyage.

Les endroits historiques à visiter absolument

Le nom de la capitale Tachkent, se traduit citadelle de pierre. Cette dernière abrite le bazar Chorsu et la madrasa Koukeldach. En outre, Itchan Kala, une ville intérieure a été reconnue comme site protégé par l’Unesco. Elle regorge de lieux saints musulmans tels que des mosquées, des minarets, des madrasas… Un passage à Nouskous permet de visiter le musée Savitsky dans lequel des tableaux de l’avant-garde soviétique sont exposés. À part cela, Boukhara est une ancienne ville médiévale abritant un bassin central dénommé Liab-i-Khaouz. On y localise également la forteresse des émirs appelée Ark. C’est impressionnant de voir à quel point le mausolée Ismaïl Samani a gardé toute sa prestance même si c’est l’édifice musulman le plus ancien du monde. Par la même occasion dans l’aventure, on peut toujours faire un passage au Tchor Bakr, la nécropole des émirs. Les ruines d’Ak Saray, l’immense palais détruit par l’émir de Boukhara au XVIe siècle, sont restées figées à Shakhrisabz, ville natale de Tamerlan, le conquérant turco-mongol.

Une région formidable pour faire de l’écotourisme

L’Ouzbékistan est un excellent choix pour les férus d’écotourisme. En dehors des vestiges de l’histoire de l’Asie centrale, il possède plusieurs réserves naturelles. Malheureusement, certaines d’entre elles sont difficiles, et même interdites d’accès à cause des rébellions islamiques incessantes. C’est le cas de la réserve d’Angren, autrefois, il était possible de la traverser à cheval. Celle de Bala Tugaï, située à l’ouest de Bérouni, est restée ouverte. Avec un peu de patience, les visiteurs pourront y rencontrer des animaux majestueux comme des cerfs, des loups, et même des léopards blancs. Le parc national Ugam Chatkal est un des sites les plus visités de l’Ouzbékistan. La faune et la flore y sont très variées. On y voit également des collines, des steppes et des glaciers. Ce parc abrite environ quarante-huit espèces animales. Parmi eux, il y a des ours, des hiboux, des faucons et des aigles en tout genre… Au sud se trouve la réserve de la biosphère de Chatkal fondée en 1947. Son paysage est constitué de steppes xérophiles, de prairies alpines et de forêts de genévriers. Cette réserve doit sa popularité à ses grottes et ses cascades. Les photographes auront l’occasion de capturer des clichés uniques.